Pourquoi choisir le régime de l’auto entreprise ?

Désormais appelée micro-entreprise, l’auto-entreprise fait partie des nombreuses formes que peut prendre votre entreprise. Le régime qui l’encadre présente plusieurs avantages, mais également des inconvénients. Toutefois, il demeure intéressant pour gérer une entreprise naissante. Voici pourquoi choisir ce régime.

Opter pour un régime simplifié

briefing

Quel que soit le centre CFE qui s’occupe de la déclaration de votre entreprise, les procédures se font en toute simplicité. Vous n’avez besoin que d’un simple formulaire à remplir et à déposer au CFE de l’URSSAF ou de la CMA pour les artisans et la chambre de commerce pour les commerçants. Pour faire simple, vous pouvez devenir auto entrepreneur en ligne en vous inscrivant sur des sites dédiés.

En outre, le risque financier est faible, car vous n’avez pas de charge lorsque votre chiffre d’affaires est nul. Ceci est particulièrement idéal pour les porteurs de projet qui souhaitent tester leur idée. Le régime est aussi parfait lorsque vous savez que le développement de votre activité prendra du temps. En outre, si vous décidez d’arrêter votre activité, la déclaration de cessation est aussi facile et gratuite que la déclaration de début d’activité.

De plus, le régime de l’auto-entreprise inclut une franchise de TVA qui vous permet de ne pas facturer ni déclarer la TVA. Cela est possible lorsque votre CA est en dessous des seuils fixés en la matière. Pour votre comptabilité, il n’y a nul besoin de disposer d’un compte de résultats, un bilan ou des annexes. Il vous suffit de mentionner les montants des dépenses et des recettes dans un document clair. Vous n’aurez donc pas à supporter les frais de tenue de comptabilité par un professionnel. Le régime fiscal est également plus simple avec un système d’imposition qui facilite la gestion de la trésorerie.

Enfin, vous pouvez profiter d’une exonération de charges dans certaines conditions. La Cotisation Foncière des Entreprises par exemple n’est pas à payer pendant la première année de l’entreprise. Il existe également des aides de l’État telles que l’ARE et l’ARCE qui vous permettent de ne pas vous écrouler sous le poids des charges, en début d’activité.

Les limitations de ce régime

Le régime de l’auto-entreprise est ouvert à tout le monde. Cependant, toutes les activités ne sont pas compatibles avec le régime. Les activités relevant de l’exploitation agricole par exemple ne peuvent pas être exercées sous ce régime. Elles sont encadrées par le régime micro-bénéfice agricole. Il en est de même pour certaines professions libérales comme le sport. En dehors de cela, vous ne pouvez pas récupérer la TVA sur vos investissements lorsque vous profitez de la franchise. Vous devenez assujettis à la TVA dès que votre CA dépasse les seuils de franchises fixés à :

  • 82 800 euros pour les entreprises de commerce de biens et de marchandises ;
  • 33 200 euros pour les autres entreprises.

Si la franchise ne vous convient pas, vous pourrez récupérer la TVA dès que vous dépassez ces seuils. En outre, vous ne pourrez pas amortir vos investissements. Il est donc important de vérifier si votre activité est compatible avec le régime. Assurez-vous aussi de ne pas avoir des investissements lourds ni dégager de faibles marges. Enfin, vos prévisions de chiffres d’affaires doivent absolument être en dessous des plafonds de l’auto-entreprise.

 

Leave a Comment

Tags: