Comment améliorer sa connexion Internet

Le débit de la connexion internet n’est toujours pas satisfaisante, des perturbations peuvent arriver. Cela n’est pas sans solution heureusement, des astuces sont possibles pour améliorer la connexion internet. En voici quelques-uns. Read the rest of this entry »

 

Leave a Comment

Tags:

Pourquoi faire du fitness ?

Encore appelé sport d’entretien ou gymnastique de forme, le fitness est un regroupement d’activités physiques dont la pratique est très bénéfique pour l’organisme des pratiquants. Le fitness peut se pratiquer naturellement ou au moyen d’appareils conçus spécialement pour. Mais pourquoi doit-on vraiment faire du fitness ?

Les avantages du fitness avec une plateforme vibrante

La pratique régulière du fitness procure de nombreux avantages quelque soit le moyen par lequel il est pratiqué. En effet, le fitness permet :

  • D’entretenir votre organisme et de toujours le maintenir en forme. Grâce au fitness, vous pratiquez régulièrement des activités physiques qui font travailler toutes les parties de votre corps.
  • D’avoir une bonne hygiène de vie. En effet, en faisant du fitness au quotidien, vous évacuer au quotidien les toxines stockées par votre organisme par la transpiration.
  • Une bonne circulation du sang.
  • De gagner plus de souffle pour plus d’endurance. Les enchainements des activités physiques pendant le fitness sont fatigants certes, mais à force de le faire votre organisme s’y habitue surtout si vous utilisez une plateforme vibrante ça sera plus simple, voir la démonstration https://lefouineur.fr/plateforme-vibrante/. Read the rest of this entry »

 

Leave a Comment

Tags:

Comment choisir son purificateur ?

Le purificateur est un appareil que l’on utilise pour s’assurer que l’air qui est dans une pièce est sain. En effet, il se charge de recueillir l’air ambiant pour le filtrer de toutes les impuretés possibles avant de le retourner. Cet appareil est très apprécié de tous ceux qui ont des soucis ou qui sont très fragile au niveau des poumons et autres. Cela leur permet de respirer sans crainte de maladie. Vu toute son utilité et ses avantages, il faut savoir faire son choix en l’achetant. Pour vous aider, voici quelques critères d’achat.

Les critères d’achat d’un purificateur d’air

Pour acheter un bon purificateur d’air sur ce site https://climatiseur.ovh/purificateur-dair/, vous devez en un premier temps savoir de manière exacte dans quelle pièce il sera utilisé. En effet, son efficacité dépend de la taille de la pièce. A chaque superficie son purificateur. Une fois en accord sur ce point, vous devez déterminer le type de purificateur d’air que vous désirez. Il existe plusieurs systèmes de filtration de l’air avec chacun son avantage ; du coup à vous de savoir vers lequel vous orienter. Pensez maintenant à la consommation en matière d’énergie. Un bon purificateur d’air ne devrait pas du tout consommer. Alors optez pour des appareils économes. Read the rest of this entry »

 

Leave a Comment

Tags:

Caractéristiques d’une bonne échelle télescopique

L’échelle télescopique est un outil qui vous permet d’atteindre certaines hauteurs dans votre travail. C’est une échelle que beaucoup achètent ces derniers temps à cause de son utilité et de beaucoup d’autres critères. Cette échelle présente plusieurs avantages à son utilisateur et est caractérisée par plusieurs points qui la rendent attrayante au vue de certains.

Quels sont les avantages d’une échelle télescopique ?

Une échelle télescopique a pour avantage sa sécurité et sa simplicité comme bien expliqué ici https://testeur-du-dimanche.fr/echelle-telescopique/. En effet, avant d’être mise sur le marché, elle a subit plusieurs tests de sécurité et il a été assuré qu’elle répond à la norme EN 131. Sa facilité de rangement constitue un autre avantage car elle s’avère être moins encombrante grâce à son système modulable contrairement à d’autres échelles. Pesant un peu moins de 10 kg, elle ne nécessite pas un trop grand effort pour son déplacement. Sa capacité à pouvoir maintenir jusqu’à 150 kg comme poids est un recors parmi les échelles. En plus vous avez la possibilité de l’ajuster à la hauteur que vous désirez sans se déranger. Read the rest of this entry »

 

Leave a Comment

Tags:

Mes astuces pour choisir sa centrale vapeur.

Le hasard n’existe pas dans le choix d’une centrale vapeur. Il y a d’importantes caractéristiques auxquelles il faudra tenir compte pour faire un choix avantageux. L’appareil qui vous sert de repassage, que vous possédez ne vous satisfait pas vraiment et acquérir un autre est tout ce que vous souhaiteriez. Vous êtes peut être tombé sous le charme de la centrale vapeur depuis que vous en avez entendu parler. Rassurez-vous donc ! Voici les astuces pour choisir la meilleure centrale vapeur.

Centrale vapeur : qu’est-ce que c’est ?

La centrale vapeur est à un cran au-dessus des fers à repasser en termes de technologie, c’est en clair un fer à repasser de dernière génération. C’est un appareil très puissant et performant, qui a une avance remarquable sur les autres formes de fer à repasser.

Critères de choix de votre appareil

Read the rest of this entry »

 

Leave a Comment

Tags:

Un site où il fait bon acheter des pièces pour auto

Mercedes GLSJe m’appelle Olivier et je suis un gestionnaire dans une banque de Bruxelles, en Belgique. Je ne suis pas encore marié, mais j’envisage de le faire pour bientôt. Mon seul souci pour le moment c’est l’entretien, ma petite chérie ! Je viens en effet, d’acheter une Mercedes GLS et c’est un trésor pour moi. Je viens récemment d’ajouter quelques options grâce aux offres sur le site www.24Piecesauto.FR.
J’ai connu le site après avoir dépanné ma copine. En effet, moi je ne suis pas le genre de personne qui achète tout sur le web, je préfère faire le tour des magasins et voir de mes propres yeux les articles avant de l’acheter. Surtout lorsqu’il s’agit d’une pièce ou d’un produit d’entretien pour la voiture. Et c’est le cas contraire pour ma copine, elle est le genre de fille qui commande tout sur le web, sans bouger le petit doigt. Ses habits et accessoires de mode, ses repas, ses meubles, ses accessoires de bureau, elle y commande de tout. Ce qui lui permet d’ailleurs de trouver les meilleurs sites ainsi que les petites astuces d’achat sur le web.

Vendredi dernier, le système de climatisation de sa voiture ne marchait pas donc elle m’a demandé d’installer un nouveau compresseur de climatisation qu’elle a acheté sur le site. Je l’avoue, c’était un très bon produit et il était facile à installer en plus. Je n’avais aucune difficulté à l’installer. Par la suite, j’ai rencontré un problème pendant le démarrage de ma voiture et mon garagiste m’a conseillé d’acheter des bougies d’allumage. J’ai donc essayé de faire comme ma copine. J’ai opté pour la facilité et le résultat est resté satisfaisant. Même le mécanicien a dit que c’était les pièces de bonne qualité. De plus, j’ai reçu ma commande 2 jours seulement après le paiement. Je pense que je vais de nouveau faire mes achats sur le web. Mais pour ne plus tomber sur des mauvais sites ainsi que les arnaqueurs du web, je demanderai d’abord l’avis de ma copine, elle est douée pour cela ! Eh oui ! Si on peut opter pour la facilité à un prix considérable, pourquoi se fatiguer dans les magasins ?

 

Leave a Comment

Tags:

Taps

TapsCe film vieux de trois ans permet de découvrir, autour de la «star» George C. Scott qui fait ici presque une participation amicale, quelques jeunes acteurs américains très étonnants et qui ont fait leurs preuves depuis. Timothy Hutton, déjà remarqué dans «Des gens comme les autres» de Robert Redford, allait ensuite être la vedette du «Daniel» de Sidney Lumet. Mais Sean Penn (qu’on allait retrouver en vedette dans «Bad boys» de Rick Rosenthal) et Tom Cruise (qui allait s’imposer avec «Outsiders» et «Risky business») en étaient à leur premier film. «Taps» prend à la gorge par son sujet : une révolte en prytanée militaire. Des gosses se destinent à devenir des soldats. On les forme pour ça dans tout un système de valeurs traditionnelles. Il suffit qu’un événement les perturbe émotionnellement et c’est le drame. Harold Becker (à qui l’on doit un très intéressant «Tueurs de flic», étude psychologique minutieuse du comportement d’un flic après le drame qui a bouleversé sa vie) analyse parfaitement les dangers de la situation. Parce que leur école risque d’être fermée et que leur directeur meurt dramatiquement, des «gosses» réagissent selon le code de l’honneur qui leur a été appris et transforment leur prytanée en fortin. Face à eux, loin de dédramatiser la situation, les militaires adultes, élevés à la même «morale», se montrent tout aussi irresponsables. Une sacrée leçon de lucidité antimilitariste !

W.K. (Witness Killing)

Un jeune Mexicain, pêcheur naïf et innocent, passe en douce en Amérique, attiré par le grand rêve américain de gloire et de fortune. Un rêve vite transfiguré en cauchemar pour ce sans-abri et sans-papier paumé à New York et récupéré par des compatriotes peu recommandables. L’odyssée du jeune Sergio finira très mal, malgré une tentative de come-back au pays. Ne joue pas les justiciers qui veulent, surtout face à une Mafia bien organisée. A l’affiche de «W.K.», on trouve une Mimsy Farmer perruquée en brune et aussi à l’aise dans son rôle de poule de chef de la Mafia qu’une orchidée dans un champ de patates. Le chef de la Mafia, c’est Fernando Rey, égal à lui-même, c’est-à-dire très bon acteur. Quant au jeune Sergio Jimenez, il fait de son mieux pour donner du nerf à cette série B lobotomisant…

 

Leave a Comment

Tags:

Reuben, Reuben

Reuben, ReubenGowan McGland (Tom Conti) est un poète écossais alcoolique qui survit tant bien que mal en donnant des conférences dans les universités et des lectures de poèmes pour les cercles de dames seules. Il a ainsi de multiples occasions de se vautrer dans la «débauche» et de mettre en pratique un cynisme de dandy. Tout cela jusqu’au jour où, dans cette petite ville de Nouvelle-Angleterre, il fait la connaissance de Geneva (Kelly McGillis), blonde et passionnée adolescente qui ne tardera pas à lui tomber dans les bras. Pour notre rimailleur éthylique et caractériel, cet amour tout frais a évidemment des allures de dernière chance. La pimpante étudiante saura-t-elle sauver Gowan de la déchéance qui le guette ? Voici un excellent petit film, assaisonné d’humour narquois et de tendresse. Son réalisateur, Robert Ellis Miller, s’était fait connaître par «Le cœur est un chasseur solitaire», un autre film intimiste. Montré au Festival de Deauville en 1983, il n’est sorti que l’année dernière et très discrètement (entre-temps, on avait apprécié le grand talent de Tom Conti dans «Furyo»). C’est donc aujourd’hui l’occasion de le découvrir, grâce à la vidéo.

MSDLOHE EC003Local hero

Découvert au Festival de Cannes en 1983, grand prix du Festival du film d’humour de Chamrousse en 1984, «Local hero» fait partie de ces petits films attachants, tournés en dehors des normes. Nous sommes sur la côte écossaise, dans un paisible village de pêcheurs. Une énorme société multinationale dont le siège social est au Texas, la Knox, jette son dévolu sur ce site idyllique pour y installer un complexe pétrochimique. Un jeune technocrate est envoyé sur place pour négocier l’affaire avec les autochtones. Alléchés par le pactole des billets verts, ceux-ci sont tentés par les offres dort il est porteur. Tous, sauf un vieil excentrique installé dans une cabane au bord de la plage. Pour venir à bout de ce récalcitrant, il faudra appeler en renfort le grand boss lui-même, le PDG de la Knox (Bort Lancaster) et le résultat sera très étonnant ! L’intérêt du film de Bill Forsyth, c’est bien sûr la description attendrie de la petite communauté écossaise que nous découvrons avec l’émissaire de la Knox. Un spectacle euphorique, avec des instants de vraie poésie.

 

Leave a Comment

Tags:

Un fauteuil pour deux

Un fauteuil pour deuxQu’arriverait-il si l’on échangeait les rôles de deux individus qu’apparemment tout sépare dans la vie : l’éducation, la couleur, le rang dans la société ? C’est la pari que se lancent deux frères, de gros businessmen. Ils jettent leur dévolu sur un indigent, noir et chômeur de surcroît. Le pauvre diable se retrouve du jour au lendemain catapulté à la tête d’une importante société de négoce en lieu et place de l’ex-directeur, un Blanc, bon chic-bon genre, qui se retrouve, lui, sans le sou, poursuivi pour vol et trafic de drogue… Mais rira bien qui rira le dernier. Et Dieu sait si l’on rit devant cette farce extraordinaire, merveilleusement racontée et merveilleusement interprétée. Il y a du rythme dans le jeu et de la vérité dans les caractères des protagonistes. John Lundis a su, avec un art consommé, brosser une peinture des milieux d’affaires et en souligner quand il le fallait tous les travers. Il a surtout réussi, au travers d’une fable moderne sur l’argent et son pouvoir, à nous captiver et nous faire rire deux`heures durant. De nos jours, c’est plutôt rare. Quant aux principaux interprètes : Dan Aykroyd (le compère du très regretté John Belushi dans «Blues brother» du même réalisateur) et Eddy Murphy (comédien époustouflant, déjà révélé par «48 heures», ils sont tout à la fois drôles, émouvants, minables, superbes. Ils sont vrais. Ils sont vivants.

Gentleman JimGentleman Jim

James Jim Corbett, alias Gentleman Jim, fut un célèbre boxeur américain qui imposa, à la fin du siècle dernier, le combat à gants de cuir et selon les fameuses règles du marquis de Queens-bury. Gentleman Jim, c’est Errol Flynn au meilleur de sa forme, il retrouvait un de ses plus fidèles réalisateurs (avec qui il venait de tourner «La charge héroïque») Raoul Walsh. Walsh, selon sa sacro-sainte habitude, construisitson film sur de l’action. Même si Jim Corbett a quelques démêlés amoureux avec la très hautaine Victoria, il consacre son temps à la boxe. Et le corps du film, ce sont ces combats de boxe qui se suivent à distance raisonnable sans se ressembler. Des bas quartiers de San Francisco au hall du championnat du monde en passant par le match des docks qui se termine en pugilat nautique, Walsh soigne le rythme, la fantaisie et r humour de ses scènes de combat. Mais il soigne aussi la dimension humaine. La scène. où Sullivan le battu (extraordinaire Ward Bond !) débarque à la réception de triomphe de son adversaire Jim Corbett pour lui remettre sa ceinture de champion est prenante et émouvante. Un des plus beaux films sur l’aventure de la boxe lorsqu’elle allait devenir un noble art !

 

Leave a Comment

Tags:

L’éducation de Rita

L'éducation de Rita«L’éducation de Rita» est l’adaptation d’une pièce à succès (que jouèrent en France Anémone et Henri Garcin). Mais ce n’est pas du théâtre filmé. La caméra de Lewis Gilbert (réalisateur de plusieurs James Bond) bouge et fait vivre autour des deux protagonistes tout un petit monde très anglais. Le sujet de «L’éducation de Rita » rappelle celui du «Pygmalion» de George Bernard Shaw ou du «Myfair Lady» qui s’en inspire. Une petite coiffeuse de 27 ans décide brusquement de se cultiver. Avec son accent des faubourgs à couper au couteau, ses maladresses de langage et de comportement, ses idées toutes faites à partir d’apriorismes, elle débarque dans le bureau d’un professeur d’université désillusionné et un tantinet alcoolique. L’enseignant tente d’abord de l’en dissuader, puis s’amuse de cet entêtement à se faire un vernis culturel, mais finit par être exaspéré par cette élève de plus en plus brillante qui perd peu à peu toute personnalité originale. «L’éducation de Rita» est d’abord un fabuleux numéro d’acteurs. Julie Walters est une nouvelle venue au cinéma. Elle créa le rôle sur scène et s’y imposa en beauté. Michael Caine, lui, est un grand spécialiste de ce genre de succès de théâtre portés à l’écran, après «Piège mortel» de Sidney Lumet ou «Le limier» de Joseph Mankiewicz.

Les petits câlins

Les petits câlinsElles sont trois, qui vivent ensemble dans un appartement parisien. Sylvie (Caroline Cartier) travaille dans une cantine. Corinne (Josiane Balasko) sur un marché aux puces. Quant à Sophie(Dominique Laffin), elle est divorcée, mère d’une petite fille de trois ans dont elle aimerait pouvoir s’occuper davantage. Il lui arrive d’avoir de grosses crises de cafard. Alors, un seul moyen d’en sortir enfourcher sa moto et faire un tour de périphérique en quatrième vitesse pour se calmer. Sophie a un tel besoin d’affection qu’il lui arrive de faire des avances aux hommes qui lui plaisent… Ce qui a le don de surprendre et de mettre en fuite ses interlocuteurs, évidemment peu habitués. Sophie trouve un emploi d’enquêtrice, ce qui lui permet de rencontrer Antoine (Roger Mirmont), un jeune architecte qui, lui aussi, lui résiste. Piquée au vif, elle fera tout pour le séduire et Antoine balancera encore longtemps entre son confort de célibataire et les «petits câlins» de Sophie. Un sujet un peu mince, des dialogues un peu vides, mais un certain charme dans l’interprétation jeune et décontractée d’un film bien rythmé, comme la chanson de Roxy Music qui sert de générique.

 

Leave a Comment

Tags: